Qu’est-ce que le bonheur ?

La plupart d’entre nous affirment vouloir être heureux. Nous avons une vague idée de ce qu’est le bonheur : un sentiment de bien-être entourant notre personne, notre travail, la vie et les autres. En tout cas, nous savons bien quand nous sommes malheureux. Cependant, il peut être difficile de quantifier le bonheur, et donc encore plus de l’atteindre.

L’un des problèmes est que la notion de « bonheur » a été revisitée. Désormais, il nous est présenté chaque jour comme la capacité à acquérir ce que nous ne possédons pas encore. L’herbe est toujours plus verte ailleurs… Ce n’est ni la faute des publicités, ni celle des concours de talents que l’on voit à la télévision. C’est plutôt symptomatique de notre désir d’être différents de ce que nous sommes.

Il est important de trouver un équilibre entre d’un côté les ambitions, rêves et aspirations et de l’autre toutes les bonnes choses que l’on a déjà. Si votre vie entière est centrée sur un objectif, réalisable ou non, vous vous rendrez compte des jours que vous aurez perdus en oubliant de vous concentrer sur ce que vous possédez.

Si vous parvenez à vous contenter de ce que vous possédez déjà, vous aurez une bien meilleure base pour vos futurs objectifs.

Le bonheur est personnel. Il n’existe aucun système de référence pour savoir si l’on peut s’estimer heureux ou non. Le bonheur n’est pas un état d’esprit permanent. Il va et vient, selon les obligations et les problèmes du quotidien. En revanche, nous pouvons essayer d’apprécier les moments de bonheur et les invoquer pour nous aider dans les moments difficiles.

Voici quelques idées et pistes de réflexion pour booster votre « quotient de bonheur »

Consacrez du temps à ceux qui comptent vraiment dans votre vie. Ne laissez pas ceux qui broient du noir vous entraîner dans leur propre malheur. Allez plutôt vers ceux qui sauront vous épauler et vous aider à positiver. Le meilleur moyen d’attirer les optimistes est d’adopter soi-même une attitude positive et de la partager.

Acceptez le changement. Il est inévitable. Plutôt que de le redouter ou de l’éviter, envisagez-le comme une expérience grisante. S’attarder sur le négatif ne vous rendra jamais heureux. Tournez-vous vers l’avenir, en gardant les souvenirs des jours heureux.

Appréciez ce que vous possédez actuellement. Notez toutes les bonnes choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant et qui vous font plaisir au quotidien. Cela compensera les déceptions et les échecs habituels.

Évacuez vos soucis. Imaginez toutes vos pensées négatives s’envoler dans les airs pour ne plus jamais ternir votre esprit. Cette simple représentation vous apaisera.

Enfin, bonne nouvelle : certaines études indiquent que les optimistes sont susceptibles de vivre jusqu’à sept ans et demie de plus que les pessimistes. Si avec ça vous n’êtes pas convaincu pour rechercher le bonheur !

inset_article_SOM5