Qu’est-ce que la biodisponibilité ?

Tôt ou tard, si vous explorez l’univers des compléments alimentaires, vous rencontrerez le terme « biodisponibilité ». A priori rébarbatif, il désigne en réalité un facteur extrêmement important quant à l’efficacité des compléments.

Comme de nombreux termes scientifiques, il est plus compréhensible une fois décomposé, de façon à être « assimilé » plus facilement. Ce qui tombe bien, puisque c’est justement de cela dont il s’agit ! La biodisponibilité est la vitesse à laquelle une substance, telle qu’un complément alimentaire ou un médicament, est absorbée dans un organisme vivant.

Certains compléments sont inefficaces précisément car ils ne sont jamais complètement absorbés par l’organisme.

Pourquoi est-ce important concernant les compléments alimentaires ? Parce que plus vite les éléments essentiels de ce complément – qu’il s’agisse de vitamines, de minéraux, d’enzymes ou d’herbes – trouvent la partie du corps qu’ils doivent cibler, plus ils seront efficaces.

La prise de compléments alimentaires se traduit souvent par l’absorption de capsules ou de comprimés. Ils sont avalés, puis digérés : tout comme les aliments, ils pénètrent dans le tube digestif puis dans la paroi intestinale, ils passent dans le sang et, grâce à un incroyable GPS nutritionnel, ils arrivent jusqu’à l’endroit ou l’organe auquel ils sont destinés. C’est seulement ensuite qu’ils peuvent libérer leurs bienfaits. Donc plus ils sont rapides et efficaces, mieux nous nous portons. Certains compléments sont inefficaces précisément car ils ne sont jamais complètement absorbés par l’organisme.

Les fabricants de compléments alimentaires prétendent souvent avoir créé un produit offrant une biodisponibilité maximale, mais ce n’est pas si simple. Deux éléments entrent en jeu : le complément lui-même et l’organisme.

Concernant le complément, les facteurs critiques incluent la forme sous laquelle il se présente, le temps nécessaire à sa décomposition (en d’autres termes, avec quelle rapidité les composants essentiels peuvent agir), la qualité des ingrédients et leur formulation. Certains compléments sont mieux absorbés lorsqu’ils sont associés à d’autres compléments. Un complément en calcium, par exemple, peut également contenir de la vitamine D, qui favorisera l’absorption du calcium par l’organisme.

L’autre partie de l’équation, c’est vous. Votre organisme est unique. Chaque être humain est différent. Par conséquent, quel que soit en principe le degré de biodisponibilité d’un complément, les autres facteurs entrant en jeu correspondent à la personne prenant le complément : son âge et son sexe, son état de santé, l’état de son système digestif (qui, en passant, peut également bénéficier d’une prise adaptée de compléments alimentaires), l’heure à laquelle le complément est absorbé, jusqu’au niveau de remplissage de l’estomac. Cela fait beaucoup de variables !

Sans oublier nos besoins en nutriments : les enfants en pleine croissance, les personnes âgées et les femmes enceintes ont tous des besoins différents, qui ont un impact sur la facilité d’absorption des compléments.

Bien entendu, vous pouvez toujours poser des questions aux fabricants sur les compléments qui vous intéressent. Dans l’idéal, ils vous devanceront et feront la promotion active de la biodisponibilité de leurs produits. Vous pouvez également effectuer des recherches rapides en ligne sur certaines des combinaisons optimales de nutriments à privilégier.

Derrière toute cette science, la clé reste le bon sens. Plus vous pouvez absorber rapidement les ingrédients bénéfiques des compléments, plus vite ils ont un effet sur votre santé et votre vitalité. Aussi, en prenant le temps de comprendre comment fonctionne la biodisponibilité, vous aurez plus de chances de faire des choix éclairés sur les combinaisons faites pour vous !

inset_article_NS3