Penser avec son temps

La vie est un bien précieux, que la plupart d’entre nous considèrent comme acquis étant jeunes, lorsque l’avenir semble infini et l’énergie inépuisable.

C’est alors qu’intervient le temps. Les décennies passant, cette énergie semble un tantinet moins inépuisable. Les réserves s’amenuisent. Monter les escaliers est un peu plus difficile et le chemin jusqu’à la boulangerie semble plus long.

Il est facile d’accepter l’idée que l’âge nous rattrape, mais voici une autre manière de penser : il n’y a jamais eu de meilleure époque pour vieillir gracieusement. L’association des progrès de la nutrition et de la médecine nous permet de prolonger notre souplesse et notre force. Nous percevons le vieillissement différemment et apprécions d’autant mieux la valeur de l’expertise, de l’expérience et de la sagesse acquises avec les années.

Essayons de profiter de chaque jour qui nous est offert et de toutes les opportunités qui se présentent. Comme l’a très justement écrit Betty Friedan : « Vieillir, ce n’est pas perdre sa jeunesse, mais plutôt aborder une étape faite de possibilités et de force ».

Bien entendu, nos priorités changent. Lorsqu’arrivent les petits-enfants, puis les arrière-petits-enfants, nous voulons nous amuser avec eux et aider dans la mesure du possible. Cela peut être extrêmement rajeunissant. Nous pouvons également être amenés à nous occuper d’un proche, auquel cas rester en forme pour lui prend tout son sens.

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour commencer.

Quelle que soit la raison qui vous inspire, préserver sa santé est important à tout âge. En restant aussi actif que possible, le plus longtemps possible, vous pourrez continuer de faire tout ce qui vous rend heureux.

Évidemment, vous ne pouvez pas remonter le temps, mais en faisant de l’exercice régulièrement, vous pouvez au moins l’étirer. La masse musculaire, par exemple, diminue au fil des ans en l’absence d’activité. Cependant, vous pouvez la restaurer et entretenir ainsi force, coordination et équilibre.

Comment s’y prendre, surtout si l’on n’a jamais été très actif ou si l’on a perdu l’habitude de faire de l’exercice régulièrement ? La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour commencer. Il reste du temps pour reprendre les bonnes habitudes, doucement et progressivement. Le pire serait de se lancer un beau matin dans un programme d’exercice olympique. Les conséquences pourraient en être désastreuses. Programmez plutôt un peu d’exercice supplémentaire chaque semaine à mesure que vous développez assurance, force et détermination. Ménagez-vous.

Réfléchissez bien au type d’activité qui pourrait vous plaire et correspondre à votre style de vie. Et n’hésitez pas à consulter votre médecin. Il pourra vous conseiller quant au niveau d’exercice approprié. De plus, il saura que vous vous efforcez de faire des choix positifs pour améliorer votre santé, vous encouragera et pourra vous indiquer la voie à suivre. Si votre mobilité est restreinte, il existe maintenant de nombreuses options et divers équipements permettant d’incorporer de l’exercice physique dans votre quotidien.

Comme pour tous les adultes, vous devez opter pour un mélange d’exercices d’aérobic quatre ou cinq fois par semaine, associé à une activité de renforcement musculaire, aussi banale que monter les escaliers à la maison ou nager avec des poids très légers.

Mais vous n’avez plus 20 ans : si vous faites du vélo, commencez sur du plat ou un faible dénivelé, plutôt que d’attaquer la colline voisine. La marche est recommandée à tous. Choisissez une promenade agréable, plutôt plate et à proximité. Une fois arrivé au but, prenez une photo souvenir que vous montrerez à vos proches. En intégrant un loisir tel que la photographie, vous rendrez l’effort encore plus plaisant. Si vous utilisez un tapis de course, vous pouvez fixer une tablette dessus pour regarder un film ou rattraper une émission télévisée que vous avez ratée. Et bien sûr, la pratique de l’exercice physique en groupe, comme l’aquagym ou la danse, ajoute à la motivation et au plaisir.

Le yoga et la méthode Pilates, relaxants et à faible impact, sont parfaits pour entretenir sa souplesse. Le Tai Chi, tout comme le yoga, permet de conserver le sens de l’équilibre et donc de réduire les risques de chute. Les cours réguliers structurent davantage votre semaine et constituent le point d’orgue de votre journée.

Ces activités douces et progressives, associées à un régime sain (c’est-à-dire riche en protéines de haute qualité et en fruits et légumes frais apportant les antioxydants et les micronutriments nécessaires pour se sentir et avoir l’air jeune), offrent la perspective de bénéfices complets, comme c’est le cas tout au long de notre vie.

Laissons le dernier mot à Groucho Marx : « Vieillir n’est pas un problème. Il suffit de vivre suffisamment longtemps. »

inset_article_SA2