Micronutriments : tout savoir

Notre organisme est actif à chaque instant, travaillant inlassablement au renouvellement des cellules, des muscles, des os, de la peau, du sang et des nerfs qui forment l’incroyable machine humaine. Vous avez peut-être déjà vu le corps humain représenté comme une usine pleine de petits ouvriers. Ce n’est pas si farfelu !

Mais cette usine doit être alimentée en carburant. À lui seul, notre corps ne peut pas produire les quantités nécessaires des nombreuses matières premières dont il a besoin.

Il existe des dizaines de vitamines et de minéraux que nous devons puiser à l’extérieur pour maintenir un bon équilibre.

Ces substances, les « micronutriments », proviennent de la nourriture ou des compléments alimentaires.

Pourquoi les appelle-t-on « micronutriments » ? Par opposition aux macronutriments, qu’il nous faut en plus grandes quantités : glucides, protéines et acides gras.

Toutefois, bien que nous ayons besoin de relativement moins de vitamines et de minéraux, leur apport est absolument essentiel pour rester en bonne santé. Le sujet est à la fois fascinant et complexe : ces associations de chiffres, lettres et codes peuvent être déroutantes, mais si vous trouvez le temps d’explorer un peu plus en détail les vitamines et minéraux essentiels, vous pourrez mieux maîtriser votre bien-être.

Les vitamines sont avant tout des substances organiques qui participent à la régulation des processus du corps humain, souvent en combinaison avec les enzymes.

Les minéraux sont inorganiques. Ils ne peuvent pas être fractionnés et jouent un rôle clé dans l’entretien de la structure, des nerfs et des muscles corporels, ainsi que dans la régulation des fluides.

Les vitamines et les minéraux interagissent selon une chorégraphie délicate. Certaines associations ont des bienfaits puissants, tandis que d’autres peuvent s’annuler. C’est pourquoi mieux vous connaîtrez chacun des minéraux et vitamines clés et leurs combinaisons potentielles, mieux vous comprendrez comment en tirer le meilleur parti.

La plupart d’entre nous connaissent les groupes de vitamines de base : A, B, C, D, E et K. Autrefois, le manque de vitamine C (présente dans des fruits comme l’orange, le cassis et la goyave, ainsi que dans le brocoli et les choux de Bruxelles) se traduisait souvent par des épidémies de scorbut au sein des équipages lors des longues traversées et explorations maritimes. Les carences en vitamine D (dont la meilleure source est la lumière du soleil, mais aussi les poissons comme le saumon, le hareng et le maquereau) provoquent le rachitisme, maladie que l’on pensait éradiquée mais qui semble faire un retour en force.

La vitamine A supporte les fonctions immunitaires et la vue. Le lait et les produits laitiers, la citrouille, les épinards et les carottes en sont riches. Le groupe B, des vitamines B1 (la thiamine) à la vitamine B12 (la cyanocobalamine), participe globalement à l’assimilation des glucides et au maintien de notre vitalité.

Les vitamines E et K sont peut-être les moins connues. La vitamine E, ou tocophérol, aide l’organisme à réduire les effets du stress oxydatif. On la trouve principalement dans les fruits à coque, les graines et les huiles végétales. La vitamine K est également bonne pour le sang, ainsi que les reins et les os. Elle est surtout présente dans les légumes verts comme les épinards et dans l’huile de soja.

On distingue deux types de minéraux : d’une part les minéraux principaux, dont le calcium (bien connu pour renforcer les os et les dents), le magnésium (complexes enzymatiques), le potassium (impulsions nerveuses) et le sodium (équilibre des niveaux d’eau), et d’autre part les oligoéléments. Les apports recommandés en oligoéléments sont minimes, mais ils sont néanmoins essentiels. Le fer, par exemple, facilite le transport de l’oxygène et le zinc favorise la bonne coagulation du sang.

Les informations détaillées ne manquent pas sur Internet. Si vous consultez une ressource sérieuse comme un site officiel sur la santé, vous trouverez des descriptions complètes et pertinentes de chaque vitamine et minéral, ainsi que des conseils d’utilisation.

Il est avant tout important de noter les doses journalières recommandées, surtout si vous avez l’intention de prendre des compléments pour enrichir votre alimentation générale. Et n’oubliez pas que les compléments servent justement à cela : ils constituent une source de vitamines et minéraux supplémentaire, et non un substitut. Un excellent complément pour votre bien-être global !

inset_article_NS4