L’importance du lien social

La révolution des réseaux sociaux initiée par Mark Zuckerberg et quelques autres visionnaires a véritablement bouleversé notre quotidien. Les transformations sont irrévocables, et les avantages spectaculaires : appels vidéo gratuits sur Skype avec des proches à l’autre bout du monde, possibilité d’entendre la voix des membres de sa famille sur un mobile en tout lieu, connectivité permanente,  partage instantané d’anecdotes, de photos et d’opinions…

La plupart de ces aspects des réseaux sociaux sont très positifs : ils compensent la solitude et permettent d’entretenir les contacts. Mais, et c’est un grand mais, la convivialité même de Facebook, Twitter, LinkedIn, Google et Skype conduit à une diminution inédite des interactions sociales personnelles, surtout à l’ère de la fragmentation des familles et du bouleversement des communautés.

Notre communauté immédiate peut nous offrir une vie non seulement meilleure, mais également plus longue.

La spontanéité et le plaisir des conversations en face-à-face, des liens sociaux et du contact direct sont en perdition. C’est une situation classique du type « Qui de la poule ou l’œuf… ? ». Les réseaux sociaux comblent certains des manques laissés par notre renfermement et notre baisse de confiance dans le monde extérieur, mais leur succès ne mène-t-il pas à des interactions personnelles encore moins développées ?

Une école de pensée, encouragée par nos recherches, suggère que nous devons atteindre un équilibre idéal en profitant des avantages des réseaux en ligne tout en faisant de gros efforts pour restaurer le type de lien social à l’origine d’une bonne santé émotionnelle, à travers des relations durables avec des personnes partageant nos opinions.

Il semble que les liens que nous tissons avec notre famille, nos amis, nos voisins et notre communauté immédiate peuvent nous offrir une vie non seulement meilleure, mais également plus longue.

Les réseaux ne devraient pas se limiter à la communauté professionnelle, avec des événements organisés pour nouer des relations d’affaires potentielles.

Nous parlons ici d’un autre type de connectivité : d’une manière plus progressive et délicate de rencontrer d’autres personnes, sans perspective de gain matériel, mais avec une chance de rebâtir l’esprit communautaire et de raviver l’idée de l’amitié et du voisinage.

À Seattle, le projet « Stop and Chat » (« Arrête-toi pour parler ») récemment mis sur pied vise à encourager les personnes à prendre cinq minutes pour s’arrêter et parler à leurs voisins lorsqu’ils se croisent dans la rue. Simple et explicite, il illustre parfaitement à quel point il est facile de restaurer des liens humains. Plutôt que le nombre « d’amis » et « d’abonnés », ce sont la profondeur et la qualité des relations qui comptent.

Il y a une vraie raison à cela : partager du temps, se respecter et travailler ensemble nous fait du bien. C’est une façon de contrecarrer un certain repli sur soi, amorcé par notre attachement à l’ordinateur ou notre plus grande difficulté à nous déplacer en raison des années. La solitude, de l’avis d’un cardiologue, est aussi dévastatrice que le tabac. Elle exerce une réelle influence sur notre santé générale.

Développer un sentiment d’appartenance à la communauté locale, que ce soit en rejoignant un club, en chantant dans une chorale, en faisant du volontariat dans une maison de retraite, en servant de guide ou en nettoyant un cours d’eau, est une chance d’offrir son temps et son énergie, avec à la clé l’enthousiasme et l’amitié des autres.

Votre expertise et vos connaissances personnelles sont précieuses. Les programmes de mentorat représentent un moyen formidable d’aider les jeunes et de découvrir ce qu’ils ont à offrir, en jetant des ponts entre les générations.

Nouer des liens sociaux et se faire de nouveaux amis fait partie du processus, tout comme s’assurer de réserver du temps pour consolider les relations avec sa famille et ses amis. Pensez à organiser des sorties ensemble, encouragez vos proches à venir vous aider dans votre association caritative, etc.

Sortez et créez du lien…

inset_article_SOM2