Les habitudes développées par les gens heureux

Le bonheur n’est pas qu’une question d’humeur, c’est un état d’esprit qui façonne notre vision de la vie et qui a un effet positif avéré sur notre santé physique et mentale.

Il ne suffit pas de s’asseoir et d’attendre patiemment le bonheur, c’est un peu plus compliqué. Nous devons avoir une démarche de recherche active du bonheur.

Il est crucial de comprendre qu’il ne s’agit pas d’une sorte de quête sacrée ou d’un changement majeur dans notre manière de vivre. Se réveiller un beau matin en se disant « Tiens, aujourd’hui je vais être quelqu’un de complètement différent » est idiot. Tout ce que vous réussirez à faire c’est vous fixer un objectif irréaliste et être déçu.

Explorons les fondements du bonheur en examinant les habitudes développées par les gens heureux. Une étude a démontré que les personnes qui se définissent comme étant heureuses ont tendance à adopter des habitudes qui sont bénéfiques pour leur expérience et pour leur perception du bonheur. Des actions ou des petites tâches quotidiennes qui demandent peu d’effort au départ, mais qui finissent par s’additionner et changer la vision d’une personne, lentement mais sûrement. Voici quelques-unes des habitudes caractéristiques des gens heureux.

Entretenir des liens étroits

Cette habitude peut sembler évidente au premier abord. De nombreuses études ont révélé qu’entretenir des relations étroites avec ses amis ou sa famille constitue un facteur essentiel à notre bonheur.

Sans ces liens, nous ressentons un manque de soutien, de coopération mutuelle et de compagnie. Sans compter que la vie sans amis et sans famille à qui rendre visite, avec qui discuter, rire ou partager des moments, est très ennuyeuse. Sur une note plus sérieuse, un manque de contact peut sur le long terme entraîner une solitude qui a de vraies conséquences sur notre santé.

Certaines personnes semblent attirer naturellement une foule d’amis autour d’elles sans grand effort. Pour d’autres, nouer des amitiés peut être difficile. Mais ce n’est pas le simple fait de lier des amitiés avec les autres qui est important, c’est aussi d’entretenir les liens existants.

Les études indiquent que la qualité des amitiés est plus importante que la quantité d’amis que l’on peut avoir. Il est préférable et plus épanouissant d’entretenir quelques amitiés fortes plutôt que d’avoir de nombreux amis occasionnels. Entretenir une relation demande un effort, des deux côtés. Gardez le contact, même quand vous êtes tous les deux occupés et vous préserverez ainsi un lien et le fondement d’un bonheur réciproque pour toute la vie.

Des accomplissements quotidiens

Les personnes qui sont heureuses tirent le meilleur parti de chaque journée en accumulant les « petites victoires ». La plupart des gens s’obligent à réaliser de grands projets ou à atteindre des objectifs élevés, et oublient de reconnaître les petites réussites. L’accomplissement peut se composer de petites choses que vous parvenez à réaliser et dont vous êtes fier.

Écrire cet email que vous ne cessiez de remettre à plus tard, monter cette étagère qui attend depuis des lustres, ranger une pièce longtemps laissée en désordre ; autant de petits accomplissements quotidiens qui se perdent dans une vision plus globale de la vie. Alors, pourquoi ne pas consigner chacune de ces réussites ? Vous pourriez noter une phrase chaque jour dans votre journal personnel, ou encore rédiger un billet sur un blog. Cette façon de relever tous vos accomplissements vous permet de constater tout ce que vous avez accompli, ainsi chaque petite victoire est bien réelle et significative, et vous procure le sentiment de progresser.

Être occupé mais aimer ce que l’on fait

La frontière entre être occupé et être débordé est mince. Il n’est pas idéal d’être débordé, un stress excessif peut être mauvais pour la santé mentale, physique et affective. À l’inverse, être totalement inactif peut entraîner le sentiment de n’avoir aucun but et de n’être utile à personne.

Les études ont démontré que les gens heureux sont parvenus à trouver un juste milieu. Ils sont occupés sans être débordés. Ils ont un trouvé un sens à leur vie et, tout comme se fixer des objectifs à atteindre, ils aiment être occupés et y trouvent une satisfaction.

Soyez attentif à ce que vous devez réaliser dans une journée, et apprenez à définir des priorités entre ce qui est essentiel et ce qui peut attendre, cela vous évitera de prendre trop d’engagements et de courir sans rien accomplir ! Si certaines tâches qui demandent beaucoup de temps et d’énergie ne sont pas enrichissantes, essayez de les aborder de manière objective. Pourquoi ne sont-elles pas enrichissantes ? Pourriez-vous les aborder différemment ? Se poser ces questions peut dynamiser la réflexion et vous aider à consacrer du temps à ce qui est important pour vous.

Accroître la confiance en soi

Bien entendu, le sentiment d’insatisfaction va de pair avec un manque de confiance en soi. Les difficultés que l’on rencontre dans la vie peuvent affecter l’image de soi et la confiance en soi. Il est ainsi possible d’avoir le moral en berne et de se sentir découragé.

Il peut être difficile de reconstruire la confiance en soi après un coup dur, mais cela vaut la peine de s’y attarder. Il est bon de commencer par se dire que c’est nous, et nous seuls, qui définissons notre bonheur. Associer le niveau de bonheur que nous ressentons à des événements extérieurs ou à ce que pensent les autres ne nous permet pas de contrôler ce que l’on ressent. Cela entraîne une attitude introvertie, timide et un manque de confiance en soi.

Apprendre à associer l’estime de soi à son propre état esprit, plutôt qu’à ce qui nous entoure, est un exercice très difficile mais gratifiant. Ayez confiance dans vos propres points de vue et vos convictions, attribuez-leur la valeur qu’ils méritent car personne ne peut vous les enlever. Enfin, comme nous venons de le voir, réfléchissez à ce que vous réalisez chaque jour.

Attribuer de la valeur à l’expérience

Nous ne pouvons pas le nier, nous vivons dans un monde matérialiste. Il est fréquent que les gens accordent trop de valeur aux choses qu’ils acquièrent. Mais comme on dit, l’argent ne fait pas le bonheur.

Ce qui stimule les gens heureux c’est l’expérience. Ils sont souvent plus enclins à essayer de nouvelles choses, ils ne craignent pas de prendre des risques calculés et aiment tirer les leçons des risques qu’ils ont pris.

Peut-être qu’au moment de dépenser votre argent durement gagné, vous pourriez réfléchir à ce que vous pourriez « faire » au lieu d’acheter quelque « chose » de tout neuf. Il peut s’agir de quelque chose complètement nouveau (voire même d’un peu fou), ou tout simplement d’inviter au restaurant un ami que vous n’avez pas vu depuis longtemps. Ce qui est important c’est que « faire quelque chose » vous laissera de bien meilleurs souvenirs que de « posséder quelque chose ».

Une grande partie de ce qui nous rend heureux résulte des souvenirs que nous avons créés, des expériences positives que nous conservons toute notre vie. Une « chose » matérielle s’use, s’abîme, et bien souvent finit au fond d’un tiroir. Mais faire un saut en parachute avec un ami par exemple ? C’est un souvenir qui restera un peu plus longtemps…

Apprendre à se soucier des autres

La compassion peut être extrêmement gratifiante. Que ce soit en adoptant une attitude compatissante envers des amis ou des collègues, en consacrant du temps à des œuvres caritatives ou à du bénévolat au sein de la communauté, prendre soin des autres peut avoir des effets positifs sur votre santé aussi. Il a été démontré qu’aider les autres stimule la partie du cerveau qui procure un sentiment de plaisir car nous reconnaissons le bonheur que nous pouvons apporter aux autres. Cela vous aide à conserver le recul nécessaire par rapport à vos propres difficultés.

Faire preuve de bonté au quotidien est facile. Fixez-vous une bonne action par jour, petite ou grande, ou ayez des gestes de bienveillance de manière aléatoire pour ceux qui vous entourent, même pour des personnes que vous ne connaissez pas. Vous pourriez être surpris de la satisfaction que vous ressentirez !

Savoir être reconnaissant

Les gens ont souvent du mal à indiquer ce pour quoi ils sont reconnaissants, et pourtant il peut être incroyablement positif d’y réfléchir. Une fois la journée terminée, écrivez tout simplement sur un carnet de notes ou votre journal personnel une chose qui s’est passée dans la journée et qui vous a procuré un sentiment de reconnaissance, ou une chose dans votre vie qui vous procure ce sentiment.

C’est une démarche simple mais importante. Cette analyse vous fera réaliser avec stupéfaction toutes les choses, petites ou grandes, qui de fait vous procurent un sentiment de reconnaissance. N’oubliez pas non plus d’exprimer ce sentiment. Remerciez les personnes qui vous aident au quotidien. Il ne faut jamais sous-estimer l’importance pour une personne de lui montrer votre appréciation.

Des études sur la psychologie du bonheur ont démontré que les personnes qui sont reconnaissantes des choses positives dans leur vie sont moins sujettes au stress et à la dépression, et sont plus heureuses et satisfaites de leur vie.

Commencez dès maintenant…

Certains jours nous apportent des raisons inattendues d’être heureux. Mais pourquoi se fier au destin ? Le bonheur est une habitude, une discipline qui, comme les autres, se travaille. Essayez de nouvelles habitudes ou revisitez d’anciennes habitudes, et donnez-vous toutes les chances d’être heureux, tous les jours.

SOM-186x186_microsite