Cultiver bio, source de plaisir

Les aliments biologiques sont très nourrissants. Contrairement aux denrées transformées des supermarchés, ils contiennent peu, voire pas du tout d’additifs ni de conservateurs. Pour autant, on aurait tort de croire que les produits de qualité proviennent nécessairement de filières spécialisées ou qu’ils sont facturés plus cher.

Le meilleur moyen d’intégrer davantage d’aliments complets dans son assiette, c’est d’en faire pousser chez soi.

Rien ne vaut de cultiver ses propres fruits et légumes.

Planter des graines, observer la levée des premières pousses minuscules jusqu’à leur maturation, puis récolter et savourer le fruit de son labeur… quel plaisir !

Tous jardiniers

Bonne nouvelle : pas besoin d’un potager ni même d’un jardin ! Vous pouvez facilement cultiver des végétaux chez vous, dans des jardinières ou des pots, sur un balcon ou dans une petite cour pavée. Si vous possédez un jardin, mais n’avez pas assez de place pour créer un potager, utilisez des bacs ou des paniers suspendus, ou essayez de faire pousser vos légumes entre les fleurs et les autres plantes.

D’un point de vue nutritionnel, vous aurez en plus la satisfaction de savoir que les nutriments essentiels dans votre assiette proviennent d’une source naturelle. Vous les avez fait pousser vous-même !

Voici quelques idées de fruits et légumes délicieux à cultiver facilement chez soi : vous pouvez planter des graines ou, si vous préférez, de jeunes plants achetés en jardinerie.

Les tomates

L’avantage des tomates, c’est qu’elles sont très polyvalentes. Fraîches en salade, grillées sur une tartine, farcies ou cuisinées, elles s’accommodent à toutes vos envies.

Naturellement riches en vitamines A, C et E, elles constituent aussi une excellente source de lycopène, un puissant oxydant à l’origine de leur pigmentation rouge. Sans compter qu’elles sont faciles à faire pousser en pot, en bac, en sac de culture ou même dans un panier suspendu, d’où elles retomberont. Plus petites, les tomates-cerises sont particulièrement adaptées aux suspensions.

Les salades

Les salades, telles que la laitue, l’épinard, le cresson ou l’endive, sont également très faciles à cultiver. Elles se marient d’ailleurs très bien avec les tomates. Tant qu’elles trouvent assez de lumière, il est possible de les faire pousser au milieu d’autres plantes. Peu envahissantes, les salades sont adaptées aux jardinières et aux petits contenants.

Mangez-les fraîchement cueillies pour bénéficier de toutes leurs vitamines et leurs minéraux. Le cresson, par exemple, est une excellente source de vitamine C, tandis que les jeunes pousses d’épinard et d’endive sont riches en folates et en fer. Une portion de 90 g d’épinards ou d’endives apporte environ 130 µg de folates.

Les courgettes

Les courgettes sont un peu plus encombrantes, mais elles poussent facilement et sont très prolifiques, en plus d’être incroyablement polyvalentes et nutritives.

Les courgettes constituent une bonne source de potassium et de vitamine C. Une portion de 100 g de courgettes légèrement cuites fournit environ la moitié de l’apport journalier recommandé en vitamine C.

Cuites, sautées ou farcies, elles accompagnent toutes sortes de plats. Si vous avez déjà fait pousser des tomates, il ne vous manque plus grand-chose pour préparer une délicieuse ratatouille !

Les carottes

Les légumes racines comme les carottes sont un bon aliment de base à inclure dans votre alimentation. Elles ont encore plus sucrées et goûteuses lorsqu’elles sont cultivées à la maison de manière biologique. Même si traditionnellement, elles poussent dans la terre, il est possible de faire pousser des variétés courtes en pot. Certains arrivent même à faire pousser leurs carottes dans des pots longs et étroits ou dans des tuyaux !

Leur couleur orange distinctive provient du bêtacarotène, un antioxydant qui favorise également la bonne santé oculaire. Comme chacun le sait : les carottes donnent une bonne vue ! Crues, en rondelles, en julienne, bouillies, à la vapeur, à la cocotte, en soupe ou dans un ragoût, les carottes se mangent à toutes les sauces et conservent très bien leurs nutriments, quel que soit le mode de préparation.

Les fraises

Appréciées des petits comme des grands, les fraises peuvent être cultivées dans un jardin, en bac ou même dans un panier suspendu. On trouve des jardinières conçues spécialement pour les fraises, avec des trous ou des poches permettant aux pousses de sortir et aux fruits de tomber en cascade sur les côtés.

Les fraises juteuses du jardin, gorgées de soleil, sont un délice. Riches en potassium, en folates et en vitamine C, les fraises sont l’un des moyens les plus agréables d’absorber les nutriments essentiels.

Pour aller plus loin

Ces exemples ne sont que quelques pistes pour vous lancer. Si vous attrapez le virus, en voici d’autres pour aller plus loin. Vous pouvez investir dans des sacs de culture ou transformer une zone de votre jardin en potager. Si vous manquez de place et souhaitez explorer d’autres possibilités, recherchez un jardin ouvrier près de chez vous ou renseignez-vous sur les programmes de jardins communautaires.

Enfin, n’oubliez pas la règle d’or en matière de nutrition : la variété. Pensez à diversifier vos cultures au fil de votre progression. Cela vous incitera à découvrir de nouvelles recettes, puisque vous aurez envie de profiter de votre cueillette !

Cultiver ses propres aliments biologiques est bénéfique sur le plan nutritionnel, mais pas seulement. Posséder son petit coin de terre et se connecter à la nature pour « créer » ses propres vivres peut être satisfaisant émotionnellement.

Une expérience facile à entreprendre et infiniment gratifiante à tenter ! Prochaine étape : l’autosuffisance !

eating well_small image